Thématiques - Actualités - Nouvelles Technologies

Une start-up française est sur le point de commercialiser un tapis intelligent capable de prévenir l’apparition des escarres chez les personnes en fauteuil roulant. Son nom : Gaspard. Sortie prévue fin 2017.

En France, près de 130 000 personnes souffrent d’escarres à domicile selon les derniers chiffres de l’assurance maladie. Ce sont principalement les femmes qui sont les plus touchées par cette pathologie, véritable problème de santé publique. Une escarre est une nécrose localisée de la peau provoquée par une absence d’irrigation sanguine. Elle s’observe le plus souvent chez les personnes alitées. Les zones d’appui comme les talons, les fesses, les malléoles de la cheville, ou encore les coudes sont particulièrement sensibles. D’abord la peau a tendance à rougir avant de virer au noir ce qui provoque des souffrances physiques. La peau nécrosée disparait pour laisser la place à un ulcère. Le traitement est souvent long et difficile et les solutions actives pour prévenir les escarres sont parfois inefficaces.

C’est à partir de ce constat qu’une start-up française a décidé de développer un tapis connecté intelligent. Grâce à un système de capteurs, il prévient les escarres pour les personnes à mobilité réduite ou longuement hospitalisées. C’est un jeune entrepreneur nantais victime d’un grave accident de sport qui est à l’origine de cette innovation baptisée « Gaspard ». L’idée est de placer le dispositif sous les fesses du patient en dessous du coussin anti-escarres du fauteuil roulant. La technologie est basée sur un système de capteurs qui mesure la durée des changements de position et la pression exercée. Plusieurs fois dans la journée, une application pour smartphone avertit la personne de se repositionner pour améliorer sa qualité d’assise. Le produit qui doit encore être soumis à des tests dans des centres de rééducation sera présenté au mois de janvier au CES de Las Vegas, le temple des objets connectés. Si tout va bien, le tapis anti escarres sera commercialisé d’ici à la fin de l’année 2017 pour moins de 1000 euros.

28-11-2016 09:29:16 - Docavenue