Thématiques - 

Aliments et médicaments

La consommation de certains aliments peut interférer avec la prise d’un traitement médicamenteux. Il est donc impératif avant de débuter le traitement de bien la notice, en particulier les recommandations concernant ce médicament.

Réglisse, sel et patients hypertendus

Comme la réglisse augmente la tension artérielle, sa consommation ou celle de tout produit en contenant est à éviter en cas de pression artérielle élevée. Les patients hypertendus sous traitement doivent diminuer leur consommation de sel et d’aliments riches en sodium comme la charcuterie, le fromage, le pain et préférer les produits frais.

Alcool et vigilance

L’alcool potentialise l’action de certains médicaments : ceux qui agissent sur le système nerveux (anxiolytiques , antidépresseurs...), les antalgiques et antitussifs à base de dérivés morphiniques comme la codéine ou le tramadol mais aussi les médicaments contre l’allergie. Pour éviter une diminution de l’attention, une baisse des réflexes voire un risque de somnolence, la prise d’alcool est donc à éviter en même temps que tout traitement médicamenteux.

Choux et autres aliments riches en vitamine-K

Tous les types de choux (y compris les brocolis), les épinards, le persil, la laitue, les avocats mais aussi les abats diminuent l’action de certains anti-coagulants à cause de leur richesse en vitamine-K. Ces aliments sont à consommer avec modération en cas de traitement par AVK (anti-vitamine K).

Caféine

Certains médicaments sont susceptibles d’augmenter les effets indésirables ou d’entrainer un surdosage de caféine. Il s’agit des quinolones (enoxacine, ciprofloxacine, norfloxacine), antibiotiques utilisés en cas d’infections urinaire, et de la théophylline (utilisée pour soigner l’asthme). On ne consommera ni thé, ni café ou sodas contenant de la caféine pendant le traitement.

Agrumes

A cause de leur acidité, les agrumes peuvent entrainer ou favoriser brûlures d’estomac et reflux gastrique. Ils sont donc à éviter en cas de prise d’anti-inflammatoire en particulier l’aspirine. D’une manière générale, ces médicaments seront pris pendant le repas.

Pamplemousse

Le jus de pamplemousse peut fortement augmenter l’absorption des statines ce qui entraine un risque d’atteintes musculaires graves élevé. Certains immunosuppresseurs (tacrolimus, ciclosporine...) associés au pamplemousse peuvent engendrer des problèmes rénaux graves. Remarque : une consommation modérée (250 ml de jus ou une moitié de fruit) reste possible si elle est éloignée d’au moins 2 heures de la prise du traitement.