Thématiques - 

Règles de base
  • Les coliques néphrétiques sont dues à la présence de calculs d’acide urique ou de sels de calcium dans les voies urinaires. Un régime alimentaire spécifique est parfois nécessaire pour prévenir les rechutes de lithiase urinaire.
  • Boire au moins 2 litres d’eau tout au long de la journée, pour éviter une concentration des cristaux dans les urines. Certaines eaux minérales sont à favoriser.
  • Réduire la consommation de protéines (viandes et produits laitiers). La consommation quotidienne de protéines ne devrait pas dépasser 1 g de protéines par jour/Kg de poids.
  • Enrichir l’alimentation en fruits et en légumes particulièrement ceux riches en potassium tels bananes, pomme de terre.
  • Privilégier les aliments à haute teneur en vitamine A (abricots, pêche, brocoli, melon, citrouille, carottes, légumes et fruits jaunes, tomates), qui aide au bon fonctionnement du système urinaire.

    En cas de calculs d’acide urique
  • Lors d’une crise, adopter une alimentation pauvre en protéines (100 mg/j).

  • Limiter les aliments riches en sucres raffinés et en acides gras saturés, ils augmentent la production et la rétention de l’acide urique dans l’organisme.
  • Eviter :
  • Les eaux minérales trop riches en calcium.
  • L’alcool qui favorise l’excrétion d’acide urique dans les urines.
  • Les aliments riches en purines (source d’acide urique) tels abats, gibier, crevettes, hareng, maquereau, anchois, sauces brunes, etc.
  • Les aliments épicés et les condiments qui irritent les voies urinaires.
  • Les fritures, le chocolat, le thé, l’arachide.
  • Certains fruits et légumes tels poivrons, haricots, asperges, betteraves, épinards, céleri, persil, courgettes, fraises, rhubarbe et raisin.

    En cas de calculs de sels de calcium
  • Limiter le sel dans l’alimentation car il augmente la concentration du calcium dans les urines. Eviter les condiments salés, les charcuteries ou plats industriels, riches en sel.

  • La consommation de produits laitiers doit être réduite lors d’une consommation importante car l’excédent passe dans les urines au lieu d’être absorbé par l’organisme.