Thématiques - 

De bonnes raisons d’arrêter

A l’origine de maladies cardiovasculaires et d’un tiers des cancers, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France. Un fumeur régulier sur deux mourra d’une maladie liée au tabac. Il existe d’autres raisons d’arrêter : esthétiques (dents jaunies, vieillissement prématuré...), financières (économie de 3000 pour une consommation de 20 cigarettes par jour) et psychologiques (se libérer de la dépendance, gagner confiance en soi). Le sevrage est bénéfique quel que soit l’âge.

Les bénéfices de l’arrêt
  • 20 minutes après l’arrêt : La pression sanguine et les pulsations du coeur redeviennent normales.
  • 24 heures après l’arrêt : Le corps ne contient plus de nicotine, le risque d’infarctus diminue déjà.
  • 48 heures après l’arrêt : Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.
  • 1 à 9 mois après l’arrêt : Les cils bronchiques repoussent, l’essoufflement diminue. Le goût et l’odorat s’améliorent.
  • 1 an après l’arrêt : Le risque d’AVC rejoint celui d’un non-fumeur. Le risque d’infarctus diminue de moitié.
  • 5 ans après l’arrêt : Le risque de cancer du poumon diminue de moitié.
  • 10 à 15 ans après l’arrêt : L’espérance de vie redevient identique à celle d’une personne n’ayant jamais fumé.
Les traitements du sevrage
  • Soutien psychologique (entourage et/ou professionnels) : il est la base de la prise en charge.
  • Traitement nicotinique de substitution (TNS) : il soulage les symptômes physiques de sevrage, réduit l’envie de fumer et prévient les rechutes. Il en existe deux types, qui peuvent être associés pour s’adapter à chaque cas :
    • Par voie orale (diffusion par pics) : gommes, comprimés sublinguaux, pastilles et inhaleurs.
    • Par voie cutanée (diffusion continue) : patchs.
  • Autres traitements médicamenteux : Si les TNS ne suffisent pas et que les effets sur l’humeur sont très prononcés, le médecin peut prescrire de la varénicline ou du bupropion.
  • D’autres solutions existent : l’homéopathie, l’acupuncture, l’aromathérapie, l’hypnose...
L’aide financière au sevrage

Les TNS peuvent être prescrits par un médecin, une sage-femme, un chirurgien-dentiste, un infirmier ou un masseur-kinésithérapeute et sont remboursés par l’assurance maladie.

Les conseils pour un sevrage réussi
  • Prévenir les envies de cigarette. Si l’envie d’une cigarette survient, boire un grand verre d’eau, manger un fruit, respirer profondément ou faire quelque chose pour s’occuper l’esprit.
  • Pratiquer une activité physique pour éviter/gérer la prise de poids et suivre les progrès.
  • Pour les substituts nicotiniques, bien respecter les modes d’emploi sur la manière de mâcher les gommes et de poser les patchs.
  • Ne pas hésiter à parler à son pharmacien des problèmes rencontrés : irritabilité, troubles du sommeil...
  • Plusieurs applications sont disponibles gratuitement pour aider à la motivation : Tabac Info Service, Quit Now, Stop-tabac...