Composition

(exprimée par : Ampoule de 1 ml)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Sulfate d'atropine 0.25 mg
Excipient(s) à effet notoire : sodium
Une ampoule de 1 mL contient 3,5 mg de sodium, équivalent à 0,154 mmol de sodium.
EXCIPIENTS
Sodium chlorure
Chlorhydrique acide concentré
Eau pour préparations injectables

Indications thérapeutiques

·Pré-anesthésie: protection des manifestations vagales (bradycardie à l'induction).

·Bloc auriculo-ventriculaire ou atrio-ventriculaire.

·Dans l'infarctus: prévention et traitement des blocs auriculo-ventriculaires et bradycardies sinusales.

·Traitement symptomatique des manifestations douloureuses aiguës liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.

·Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques et douloureuses des voies urinaires.

·Antidote spécifique dans les intoxications aiguës par les anticholinestérasiques (insecticides organo-phosphorés et carbamates) ou par les médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques.

  • Bradycardie à l'induction
  • Bloc auriculoventriculaire
  • Bradycardie sinusale
  • Manifestation douloureuse aiguë des voies biliaires
  • Manifestation douloureuse aiguë du tube digestif
  • Manifestation spasmodique douloureuse des voies urinaires

Contre-indications

Ce médicament ne doit pas être administré en cas de :

·hypersensibilité à l'un des constituants,

·glaucome par fermeture de l'angle,

·risque de rétention urinaire lié à des troubles urétro-prostatiques,

·en cas d'allaitement (voir rubrique Fertilité, grossesse et allaitement),

·myasthénie grave, sauf si utilisé en association avec un inhibiteur de la cholinestérase.

  • Hypersensibilité atropine
  • Glaucome par fermeture de l'angle
  • Rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques
  • Allaitement
  • Myasthénie grave
  • Grossesse

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont dus à l'action de l'atropine sur les récepteurs muscariniques et, à des doses élevées, sur les récepteurs nicotiniques. Ces effets sont dose-dépendants et habituellement réversibles à l'arrêt du traitement.

Affections du système immunitaire

Choc anaphylactique.

Affections du système nerveux

Nervosité, confusion mentale, en particulier chez les personnes âgées. A des doses plus élevées, hallucinations, agitations, délires (voir également rubrique Surdosage.).

Affections oculaires

Mydriase, avec diminution de l'accommodation et photophobie, diminution de la sécrétion lacrymale, augmentation de la pression intraoculaire.

Affection cardiaques

Bradycardie transitoire puis tachycardie, palpitations, arythmie.

Affections vasculaires

Flush.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Epaississement des sécrétions bronchiques.

Affections gastro-intestinales

Sécheresse buccale, constipation.

Affections du rein et des voies urinaires

Rétention d'urine.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Sécheresse cutanée

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Soif.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

  • Choc anaphylactique
  • Nervosité
  • Confusion mentale
  • Hallucination
  • Agitation
  • Délire
  • Mydriase
  • Photophobie
  • Troubles de l'accommodation
  • Diminution de la sécrétion lacrymale
  • Augmentation de la pression intraoculaire
  • Bradycardie
  • Tachycardie
  • Palpitation
  • Arythmie
  • Flush
  • Epaississement des sécrétions bronchiques
  • Sécheresse buccale
  • Constipation
  • Rétention d'urine
  • Sécheresse cutanée
  • Soif

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de l'atropine dans une seule espèce et à doses très élevées.

En clinique, l'utilisation de l'atropine au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet sur la grossesse ou sur la santé du foetus ou du nouveau-né.. A ce jour, il n'y a pas d'autres données épidémiologiques disponibles.

En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'atropine pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.

Allaitement

L'atropine passe dans le lait maternel ce qui peut entraîner un surdosage chez le nourrisson, avec notamment des signes de toxicité neurologique. De surcroît, l'atropine diminue la sécrétion lactée. En conséquence, si la prise de ce médicament apparaît réellement indispensable, l'allaitement est contre-indiqué.

Posologie et mode d'administration

Posologie

Voie sous-cutanée ou intra-veineuse lente, selon l'indication.

La spécialité doit être administrée sous contrôle médical.

·Antispasmodique (voie SC) :

ochez l'adulte : 0,25 à 1 mg toutes les 6 heures, posologie maximale: 2 mg/24 h.

ochez l'enfant :

§au-dessus de 6 ans : 0,50 mg en dose unique,

§entre 2 et 6 ans : 0,25 mg en dose unique.

·Médication pré-anesthésiques (voie SC) :

ochez l'adulte : 1 mg.

ochez l'enfant (de 30 mois à 15 ans) : 0,1 mg à 0,5 mg.

ochez le nourrisson (de 1 à 30 mois) : 0,1 mg à 0,3 mg.

·En cardiologie (voie IV lente) : 0,5 à 1 mg.

·En cas d'intoxication (voie IV lente) : 2 mg d'emblée, puis 1 mg toutes les ½ heures jusqu'à assèchement des secrétions bronchiques.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER